Confinés pour Noël ?

  • Le 22/11/2020
  • Dans A la une
  • 0 commentaire

Je pèse les mots du délégué général de LREM et député de Paris, Stanislas Guerini, qui rappelait la semaine dernière au journal "Le Figaro" :

« La boussole n’a pas changé: la santé des Français d’abord. »

C'est à se demander si le Père Noël passera cette année dans des chaumières dont les familles seront séparées par le confinement ou enfin réunies. 

Et la boussole qui guide les rennes les plus célèbres d'osciller en attendant comme une girouette au-dessus de nos têtes. 

Noël seul

 

Noël et Covid sont-ils conciliables ?

Qu'à cela ne tienne ! Tantôt Le Parisien publiait les résultats d'un sondage Ifop réalisé au mois dernier : 71% de mes compatriotes s'y déclaraient prêts à sacrifier les fêtes de cette fin d'année pour prioriser la résolution de la crise sanitaire. Bon, c'était encore loin des dates fatidiques, on se sentait large ... A un mois du but, l'incertitude joue avec nos nerfs. Parce qu'on aimerait quand même bien célébrer la fin de l'année auprès des siens. Noël est une fête sacrée, et pas que pour des motifs religieux. A-t-on jamais vu une année sans Noël ?!

Sans doute peut-on légitimement souhaiter un aménagement des mesures anti-Covid : pour maintenir l'équilibre mental d'une population confinée, quoi de mieux que de lui ménager une trève ?

 

en route pour Noël

Quoi qu'il en soit, je fais confiance à l'inventivité des petits et grands enfants : ils ne perdent jamais le Nord quand il s'agit de festoyer. Alors, si le Père Noël ne vient pas à eux, dérogation en poche, nul doute que ce sont eux qui iront à lui  ! Comment ? Virtuellement s'il faut, reliés par les ondes d'internet et le téléphone. Connectés par l'invincible force de la pensée affective. Près des yeux par "visio" ET près du coeur...
Tous les moyens sont bons qui rapprochent ceux qui s'aiment. Et ils sont légion ! Tout un monde désuni s'agite, également tendu d'impatience sous ce ciel de fin novembre - tandis qu'indifférent à ses atermoiements, approche Noël 2020, dont le cap suit comme toujours un tracé inchangé depuis une certaine nuit levée sur la Judée il y a bien longtemps.

Pour aller plus loin : Participez au sondage

Noel et covid quelle distanciation sociale en famille

coronavirus covid noël fêtes famille confinement

Ajouter un commentaire