A quand l'effondrement ?

  • Le 07/09/2020
  • Dans A la une
  • 0 commentaire

D'après une communauté scientifique qui symbolise notre délai avant un effondrement de notre civilisation en utilisant l'image d'une pendule qui s'arrêterait à minuit, il est actuellement minuit moins deux.

 

 

 

 

 

 

L'effondrement

 

 

 

En prenant mon céfé, je réalise que l'heure tourne, à peu près aussi imperceptiblement que ma cuillère lascive au fond de ma tasse, mais sûrement !

Et je ne pense pas qu'à celle qui m'amène à toute allure vers mon premier rendez-vous de la journée - si bien que j'ai intérêt à avaler vite fait mon café brûlant- mais aussi à celle qui sonne l'urgence absolue à échelle internationale.

Car il existe une pendule de l'Effondrement... Un certain "Bulletin of the Atomic Scientists" la remonte tous les ans.

 

 

 

 

 

 

Non, non, on ne se trouve pas là en face d'une sombre secte d'allumés exorcisant leurs vices en dansant sous la lune, c'est très sérieux.

Alors de quoi s'agit-il ?

L'idée est de matérialiser où nous en sommes sur Terre face au danger que tout s'effondre : en imaginant que cela se produirait à minuit, seules deux minutes actuellement nous en séparent.

Rachel Bronson, la directrice de la communauté scientifique en question, estime que si l'on veut bien tenir compte des facteurs conjugués des Fake News et du dérèglement du climat, qui sont venus s'ajouter au classique risque nucléaire planant au-dessus de nos têtes depuis la Guerre Froide, « nous sommes entrés de fait dans une période que nous appelons le nouvel anormal ».

Soit !

Que répondre maintenant à cela ?

(Sans prendre ses jambes à son cou vers une lointaine contrée encore épargnée par la folie humaine s'il en est, et où le temps se sera de préférence arrêté en été, ni s'effondrer dans l'instant qui suit la nouvelle, s'entend...)

Et voilà que, en reposant ma tasse de café, me revient ce mot, d'une sagesse depuis inégalée, du Petit Prince imaginé rencontré par Antoine de Saint-Exupéry :

 

"Moi, se dit le petit prince, si j'avais 53 minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine."

alerte collapsologie urgence effondrement date horloge

Ajouter un commentaire